jeudi 27 octobre 2016

Coup de cœur #21 : les chaussons/chaussures Attipas

Comme vous le savez je suis allée au Salon Baby à Paris il y a quelques semaines. J'ai eu le privilège d'être conviée au petit déjeuner organisé pour les blogueuses avant l'ouverture du salon au grand public, ce qui m'a permis d'y faire un tour avant la foule.

Alors bien sûr durant cette matinée j'ai découvert beaucoup de marques, de créateurs (pour la plupart français) mais mon attention fut retenue par quelques unes en particulier et notamment Attipas.




mercredi 26 octobre 2016

L'instant retrouvé #3

Aujourd'hui en allant chercher Paul chez sa nounou, j'ai emprunté la même route que tous les jours. Cette route que je n'observe plus, au quelle je ne fais plus attention mais qui aujourd'hui m'a interpellé. Les nombreux arbres tout le long répandent au sol leurs feuilles jaunes et rouges. J'ai ralenti, j'ai contemplé, j'ai adoré. Cela m'a brutalement rappelé mon voyage à Portland dans l'Oregon à l'automne 2011 dont je vous parlais ici. Je me suis donc replongée dans les photos et j'ai compris pourquoi cela m'était revenue en mémoire aujourd'hui.


Cette rue si banale, cette rue présente dans mon quotidien m'a fait voyagé aujourd'hui. Alors je me promets d'aller faire quelques beaux clichés autour de chez nous d'ici la fin de la semaine. Je suis sûre que je vais retrouver tout ce qui me plaisait à Portland, enfin presque, les décorations d'Halloween en moins. 

Et vous, l'automne vous rappelle un voyage?

Je vous embrasse.

Laura

lundi 24 octobre 2016

Le casse tête du cadeau de Noël parfait {Concours Inside}

Oui, oui je sais je vous entends "Noël? Quoi? Déjà? Mais quelle dingue!" Je me suis fait la même réflexion lorsque je suis tombée sur le premier catalogue de jouets dans la boîte aux lettres. S'en est suivi un email Etsy contenant des idées de cadeaux. Puis des recherches sur Pinterest pour mon nouveau job en maternelle (je vous en parlerai plus tard). Ma grand-mère qui aime s'y prendre en avance et me demande déjà quel sera le cadeau de Noël adéquat pour Paul. Le lancement d'offres promo spéciales Noël au travail de l'amoureux. Les publicités de chocolat. Bref! On peut se voiler la face encore longtemps mais Noël approche à grand pas! Le froid est là pour nous le rappeler. Pour beaucoup la rentrée et le mois de septembre en général sont passés à toute vitesse. Alors pour éviter la "crise", la "panique", le "rush", appelez ça comme vous voulez, du mois de décembre j'ai décidé de commencer mes recherches maintenant. 


Et cela tombe bien car j'ai été contacté par la boutique en ligne Cadeaux folies pour une collaboration. La boutique idéale pour trouver des idées de cadeaux de Noël à petits prix. Vous y trouverez des objets originaux, rigolos, utiles, jolis, designs et ce pour toute la famille. De quoi trouver le cadeau de Noël parfait!


***


Voici mes coups de cœur pour bébé, l'amoureux et moi :



1. Le nounours chauffant pour des câlins tout doux
2. Les plantes animaux, pour faire pousser des trèfles porte-bonheur
3. Le stand à bonbons pour jouer à la marchande et se régaler
4. Les coquins bavards, des animaux qui parlent ou plutôt répètent ce que l'on dit
5. La lightbox poster, vous pouvez même y glisser vos propres créations
6. La veilleuse nuage pour réconforter bébé la nuit



dimanche 23 octobre 2016

~*~ 14 mois pour mon trésor ~*~

14 mois c'est 8,300 kg et 74 cm. 14 mois c'est enfin une courbe de croissance qui remonte. 14 mois c'est l'acquisition de la marche. Mais c'est aussi les chutes, les bosses et les bleus. 14 mois c'est 2 molaires et donc des petits morceaux dans tes plats. 14 mois c'est ta première blessure. 14 mois c'est de grosses nuits (20h-8h). A 14 mois c'est terminé la sieste de fin d'après-midi. 14 mois c'est la découverte de l'automne et le plaisir de jouer dans les feuilles mortes. C'est aussi la frustration de ne pas pouvoir sortir quand il pleut. 14 mois c'est une grosse rhino-pharyngite avec fièvre et une gastro. 14 mois c'est une nouvelle coupe de cheveux (beaucoup trop courte à mon goût). C'est aussi des habitudes luxueuses, Monsieur n'accepte plus de dormir dans des lits standards il lui faut du King Size!

vendredi 21 octobre 2016

Coup de coeur #20 : les illustrations de Rose Célestine




C'est grâce à la magie des réseaux sociaux que j'ai rencontré "virtuellement" l'illustratrice grenobloise Rose Célestine. Son travail m'a tout de suite fait penser à celui de Katie Daisy, que j'adore, mais version frenchy.  Elle a un véritable talent pour dessiner la nature, les fleurs, les plantes, la végétation. Son univers est doux et poétique. Je pense que ce n'est pas nécessaire que j'explique ici l'intérêt de consommer français, d'aider, de soutenir les entrepreneurs français, les artisans, les artistes, tous ceux qui ont le courage de se lancer dans cette grande aventure. C'est pourquoi aujourd'hui je vous invite à faire la connaissance de Rose Célestine dont vous entendrez parler ici très prochainement et régulièrement car elle a accepté de créer un partenariat avec moi (vous les entendez les cris de joies?).  Des projets plein la tête, des idées à partager, des envies à réaliser voilà ce qui nous unis. Ensemble nous communiquons, nous partageons nos idées afin de créer des œuvres, des objets uniques, fait-mains pour vous!

jeudi 20 octobre 2016

Le jardin de grand-père et grand-mère

Ce jardin se trouve en Normandie. Il m'a vu naître, grandir, jouer, tomber, me relever, pleurer, courir, cueillir, grimper. Je m'y suis mariée, ce n'est pas rien! D'ailleurs je vous en parlais ici en le qualifiant de "paradis". Depuis il me fait toujours autant de bien, rien n'a changé si ce n'est qu'aujourd'hui c'est Paul qui le découvre, l'explore et s'y amuse.

samedi 15 octobre 2016

* Bonjour l'automne *


On y est, il est là, avec ses petits bonheurs mais aussi son lot d'épreuves. Comme tous les ans il nous surprend, il s’immisce, il profite de la nuit pour s'installer. Et hop un matin on met le bout du nez dehors et on est saisi par le froid. Chaque année je trouve le changement trop brutal. L'automne et le printemps ne sont-ils pas deux saisons transitoires? Elles devraient nous aider à aller vers la saison suivante tout en douceur. 

mercredi 12 octobre 2016

Coup de cœur #19 : Cézanne et moi

Vendredi dernier, l'amoureux avait pris sa journée, Paul était chez la nourrice, il faisait froid nous en avons profité pour aller se faire un cinéma, chose que nous n'avions pas fait depuis des lustres. A Paris nous adorions aller au cinéma, pas un mois s'écoulait sans que nous y sommes allés au moins une fois. Et puis Paul est arrivé, nous avons déménagé et nous n'avons personne pour nous le garder. Alors depuis sa naissance il y a 13 mois nous avons réussi à y aller 2 fois seulement.

Vendredi dernier fut la troisième!


C'est sans regrets que nous avons choisi "Cézanne et moi" de Danièle Thompson avec Guillaume Gallienne et Guillaume Canet. Un film qui partage avec nous l’histoire d'amitié déchirante entre Emile Zola et Paul Cézanne. 

***

Synopsis 

Ils s’aimaient comme on aime à treize ans : révoltes, curiosité, espoirs, doutes, filles, rêves de gloires, ils partageaient tout. Paul est riche. Emile est pauvre. Ils quittent Aix, « montent » à Paris, pénètrent dans l’intimité de ceux de Montmartre et des Batignolles. Tous hantent les mêmes lieux, dorment avec les mêmes femmes, crachent sur les bourgeois qui le leur rendent bien, se baignent nus, crèvent de faim puis mangent trop, boivent de l’absinthe, dessinent le jour des modèles qu’ils caressent la nuit, font trente heures de train pour un coucher de soleil... Aujourd’hui Paul est peintre. Emile est écrivain. La gloire est passée sans regarder Paul. Emile lui a tout : la renommée, l’argent une femme parfaite que Paul a aimé avant lui. Ils se jugent, s’admirent, s’affrontent. Ils se perdent, se retrouvent, comme un couple qui n’arrive pas à cesser de s’aimer.


Je ne connaissais pas cette relation entre les deux hommes. C'est une belle leçon d’histoire de l'Art mais aussi d'histoire d'Homme. Une réflexion sur l'amitié, l'admiration, l'estime, la célébrité, le besoin de notoriété, la concurrence. 

Je vous laisse avec la bande annonce et vous conseille vivement d'aller le voir.


Pour ceux qui l'on vu, qu'en avez vous pensé? Beaucoup de critiques ont été négatives, cela m'intéresserait d'avoir les vôtres. 

Je vous embrasse.

Laura

mercredi 5 octobre 2016

L'instant retrouvé #2


Aujourd'hui je suis retombée sur cette photo qui date de août 2013
Ma maman et moi, dans mon région natale la Normandie.
Sur cette photo l'amour d'une fille pour sa mère et la joie que cela procure à cette dernière. 

Août 2014, 1 an plus tard, je me marie et ma maman est là.
Août 2015, 2 ans plus tard, je deviens mère à mon tour et ma maman est là.
Août 2016, 3 ans plus tard, on fête les 1 an de petit Paul et ma maman est là.

Ma maman est toujours là dans les étapes importantes de ma vie, dans les bons comme dans les mauvais moments, dans le quotidien. 

La semaine dernière, j'ai fait un aller-retour très rapidement en Normandie, il était question que "peut être" je passe à son travail pour déjeuner avec elle. Tout dépendait de l'heure à laquelle j'y serai, du temps nécessaire pour régler une formalité, de l'heure pour aller récupérer Paul chez la nounou. Cela faisait beaucoup de conditions pour que je puisse y aller. J'ai pu. Et là je me suis sentie fille avant d'être mère et ça fait un bien fou! Rien n'était sûr et pourtant dans son panier repas "au cas où" je vienne, elle avait prévu à manger pour moi, quelque chose que j'adore, des couverts, un dessert. 

Je crois que je le sais maintenant, être maman c'est d'abord penser à ses enfants, toujours penser à ses enfants, qu'ils soient bien et heureux, ils sont notre priorité.

Merci maman.

Je vous embrasse.

Laura

mardi 4 octobre 2016

** Ma vie de mère au foyer **


Ça fait un an que je suis mère au foyer (plus si on prend en compte le congé maternité). 

Un an que mon quotidien a bien changé, un an que je m'occupe de la plus belle chose que j'ai fait au monde : mon fils. 

Cette situation je l'ai choisi, plus précisément nous l'avons choisi. Cela c'est fait naturellement. Dans un premier temps il n'était pas envisageable pour nous de laisser Paul à 2 mois et demi. Je me souviens encore de la phrase de mon homme : "Tu te rends compte que normalement là, tout de suite, on aurait du laisser Paul à un inconnu! Je n'aurai jamais pu!". C'est donc tout naturellement que j'ai pris le congé parental de 6 mois. Puis il a fallu penser à l'après. Le congé prenait fin en mai étant enseignante il ne restait plus que le mois de juin avant les grandes vacances scolaires. On a donc décidé que l'on se serrerait la ceinture jusqu’à la rentrée de septembre. Cela nous semblait bien pour Paul, pour moi, pour lui. 1 an a passé ensemble avant de le laisser nous quitter un peu. 

Jamais l'amoureux ne m'a imposé cette situation. Il a toujours été à l'écoute de mes envies. Il a fait preuve de patience car Dieu sait que j'ai fait preuve d'ambivalence à ce sujet!